Lutte pour la terre, lutte pour la vie

StaCruz3
De retour de deux jours de formation dans le campement Santa Cruz, situé dans l´Etat voisin de Bahia, à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec Sergipe. Une région magnifique, bordée par l´océan, avec de nombreuses communautés de pêcheurs, et de nombreux descendants de quilombolas – communautés formées par les esclaves fugitifs, qui possédaient collectivement la terre.
Région marquée encore par d´énormes étendues de terres concentrées par quelques propriétaires, qui après des siècles de culture de la canne à sucre se sont rabattues sur l´élevage – ou sont carrément laissés en friche, comme la fazenda revendiquée par le MST à Santa Cruz.
Dans le campament Santa Cruz: 90 familles, dont près de 400 personnes. Un vrai petit village au bord de la célèbre « Linha verde », la route qui borde l´océan jusqu´à Salvador, la capitale de l´Etat de Bahia.
Les baraques sont de paille, toutes propres et bien organisées. Des dizaines d´enfants jouent à travers les baraques ce dimanche, pendant que les parents enchaînent des rythmes traditionnels sur leurs instruments. Comme toujours dans les campements, les conditions sont dures: il a plu durant la nuit, donc la rue de terre qui traverse le petit village s´est transformée en champ de boue. Ce matin, les femmes vont chercher l´eau au fleuve voisin et portent les sceaux sur la tête. Le café se prépare sur le feu de bois, dont l´odeur imprègne tout le campement.
Comme toujours dans ces conditions, les actes de la vie quotidienne requièrente beaucoup de temps et de l´organisation: cuisiner sans électricité, laver sans eau courante, faire ses besoins sans infrastructure sanitaire, éliminer ses déchets sans récolte organisée, … Une vie difficile, affrontée avec un énorme courage par ces travailleuses et travailleurs appauvris par un système sans pitié.
Les familles ont participé massivement aux deux jours de formation, les premiers après près de deux ans d´existence. Femmes et hommes ont une énorme motivation de débattre et d´apprendre – et tellement d´expérience de lutte à enseigner.
Formation collective et organisation de fer: deux éléments fondamentaux pour la continuité et l´issue de la lutte pour la terre.

StaCruz2

StaCruz5

StaCruz4dans la longévité et l´issue finale de la lutte pour la terre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s