Préparation des mobilisations du 11 juillet

GEDSC DIGITAL CAMERA

GEDSC DIGITAL CAMERA

Campement José Nilto (Nossa Senhora da Glória), 6 juillet 2013

Ce jeudi 11 juillet, ce sera au tour des travailleurs de se mettre en mouvement. Une journée nationale de mobilisations, grèves et blocages est organisée par les centrales syndicales du pays (CUT, CTB, Força, UGT, CSP/Conlutas, CGTB, CSB e NCST) et le MST. L’objectif est de profiter de la conjoncture de mobilisations qui touche le Brésil pour faire un pas en avant dans l’organisation et la lutte des mouvements de salarié-e-s, et avancer sur des revendications communes: la réforme agraire; la réduction de la journée de travail de 44 à 40 heures, sans baisse de salaire; l’investissement dans les services publics et le transport; l’arrêt de la privatisation en cours de l’exploitation des énormes gisements de pétrole en eaux profondes, découverts récemment au large des côtes brésiliennes; la lutte contre la sous-traitance et la précarisation, etc. La mobilisation des travailleurs a aussi pour objectif de renforcer les mobilisations massives de ces dernières semaines, sous l’impulsion de secteurs de la jeunesse et du Mouvement Passe Livre.

La journée sera aussi un test de la capacité des mouvements organisés de travailleurs à profiter de la nouvelle conjoncture pour faire des pas en avant. Les revendications historiques des travailleurs (réforme agraire; durée du travail; salaires etc.) n’étaient pas au centre des dernières manifestations, qui se sont faites largement en-dehors des cadres traditionnels de mobilisation. A voir s’ils arrivent  à les remettre au coeur du débat politique, aux côtés des transports, de la réforme politique et de celle du système de santé – ces deux derniers points sont ceux sur lesquels le débat se focalise ces jours, avec des propositions concrètes de la présidente: plébiscite populaire pour une réforme du financement des partis politiques; mesure prévoyant de rallonger la formation des étudiant-e-s de médecine au Brésil de deux années, durant lesquelles ils devront travailler dans le service public; et engagement de médecins étrangers dans les régions oú il manque des médecins. Ces mesures sont fortement contestées par l’organisation corporative des médecins, qui défend leur niveau de salaires exorbitants. Le plébiscite pour une réforme politique, lui, est refusé par la droite, et polémique aussi au sein d’une partie de la base alliée de Dilma.

En tous les cas, l’impatience monte aussi dans les campagnes. Samedi, nous participions à une assemblée de mobilisation dans le campement José Nilto (Glória, voir photo). Près de dix ans de lutte, et peu de perspectives d’acquérir la terre, ce qui reflète une réalité dans tout le pays: il est extrêmement difficile, dans la conjoncture actuelle d’avancée de l’agronégoce, de redistribuer les terres!

Ces derniers jours, les incertitudes s’accumulent aussi au niveau des prévisions économiques, toujours revues à la baisse. Le gouvernement prévoit un plan de 12 milliards d’économies. Dans le contexte actuel, il ne peut pas trop toucher au social, ce qui est déjà une victoire des mobilisations. La droite, elle, a perçu l’ouverture et son probable candidat Aecio Neves (Sénateur de l’Etat de Minas Gerais, du Parti social démocrate brésilien, PSDB, principal parti d’opposition à Dilma) durcit le ton contre Dilma en prévision de 2014. Tout comme un autre papable, Eduardo Campos, issu du PSB (gouverneur de l’Etat du Pernambouc, Président du parti Socialiste Brésilien, qui fait partie de la base alliée de la présidente Dilma) qui rêve de rompre l’alliance avec le PT et se présenter à la présidence. Le pire serait que les mobilisations laissent la place à tous ces profiteurs électoraux, là on serait sûr que rien ne va bouger…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s