Sur les piquets du 11 Juillet

GEDSC DIGITAL CAMERA DSCN2752 DSCN2749 DSCN2724 DSCN2702 DSCN2720 DSCN2693 DSCN2672 DSCN2683

Hier, Jeudi 11 Juillet, le MST participait de la Journée de Lutte, nationale, organisée par les centrales syndicales dans tout le pays. Dès le matin, les militant-e-s du MST, avec, dans certains Etats, d’autres militant-e-s syndicaux-ale-s et de mouvements sociaux, bloquaient certaines des routes nationales  les plus importantes (les « BRs »). Le quotidien Estado de São Paulo recensait aujourd’hui 50 coupures de routes dans tout le pays.

A Sergipe, les Sans Terre ont bloqué les routes de l’Etat à 12 endroits, dans les 5 régions de l’Etat. Près de 3000 Sans Terre ont participé aux mobilisations. Un chiffre important dans le contexte actuel. Les revendications, en plus de la plate-forme unitaire adoptée avec les centrales syndicales, portaient sur la Réforme Agraire et l’octroi immédiat de terres aux 8500 familles qui vivent dans les campements du MST à Sergipe. Exemple phare: les 220 familles du campement Tingui, le plus vieux de l’Etat (seize ans d’occupation!) ont reçu un mandat d’expulsion pour le mois d’août!

D’autres revendications s’ ajoutaient, visant à améliorer le développement des assentamentos, là où les familles ont déjà décroché une terre. A Glória, après le coupage de la route principale à la sortie de la rouge durant près d’une heure, 500 manifestant-e-s sont parti-e-s en direction du centre ville, où ils défilé, passant devant les principales banques publiques pour y exiger des crédits pour les producteurs, et devant la Compagnie d’assainissement et de distribution d’eau de l’Etat (Deso), pour y dénoncer l’état catastrophique du réseau – dans la ville même (la troisième plus importante de l’Etat de Sergipe!), les coupures d’eau durant plusieurs jours sont quasi-hebdomadaires, alors que dans certains assentamentos la facture arrive tous les mois… mais pas l’eau!

A noter à Sergipe une grève bien suivie dans le secteur des transports, des pétroliers, des ambulanciers et des salarié-e-s des banques. Une manifestation a réuni tout le monde en fin d’après-midi à Aracaju.

Au niveau national, la presse insistait sur la faiblesse des mobilisations, comparativement aux énormes mouvements de juin. Il n’en reste pas moins que des catégories importantes de salarié-e-s ont fait grève durant cette journée, dans les villes et dans les campagnes. C’est un pas  important dans cette période. Les centrales syndicales, qui se réunissent aujourd’hui, annoncent la possibilité d’une grève générale au mois d’août. A suivre. Ici à Sergipe, la prochaine grande mobilisation est pour le 25 juillet, journée de la grande Marche des Sans Terre sur Aracaju.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s