Il y a 17 ans: une occupation historique

digitalizar0004

Occupation de l’entreprise Chesf, mars 1996, Canindé-de-São Francisco (Sertão de Sergipe)

Il y a 17 ans, au mois de mars de l’année 1996, 2800 familles de paysans sans-terre montaient une occupation aux abords du barrage hydro-électrique de la ville de Canindé de São Francisco, sur le fleuve du même nom, contrôlé par l’usine Chesf. C’était le début de la plus grande occupation de l’histoire du MST dans l’Etat de Sergipe, et une des plus grandes à l’échelle du Brésil.

Ces paysans sans-terre vivaient à l’époque dans des conditions misérables, dans une région contrôlée  par de grands propriétaires laissant leurs terres à l’abandon, sans aucune production, et dominant par la répression et la peur.

Les 2800 familles marchaient, quelques jours après, sur la fazenda Cuiabá, une des plus grandes propriétés de la région, appartenant au latifundiste Antonio Dutra. Elles y montaient un campement, revendiquant de pouvoir cultiver cette terre. Les conditions d’occupation étaient tellement dures que, pour donner du lait à leurs enfants, les familles devaient barrer la route aux camions fournissant les entreprises de la région, et s’approprier leur cargaison. La faim les poussait.

Un peu plus d’une année plus tard, le propriétaire acceptait de vendre sa terre à l’Etat, qui la redistribuait à 200 familles de sans-terre. Les familles restantes allaient constituer d’autres campements, qui ont, au cours des années suivantes, été à l’origine de nombreux assentamentos de la région, aujourd’hui pour la plupart productifs – à l’image de l’assentamento Jacaré-Curituba, qui fournit 30% de l’alimentation des écoles publiques de l’Etat de Sergipe.

Aujourd’hui, l’assentamento Cuiaba, premier fruit de cette occupation historique, abrite près de 400 familles. Toutes y cultivent la terre. L’assentamento compte une école, un poste de santé, plusieurs églises et une place de sport. Dans le cadre d’un petit documentaire réalisé avec le MST-Sergipe, nous y avons discuté avec de nombreuses personnes ayant participé à l’occupation de 1996. Elle leur a permis d’améliorer radicalement leurs conditions de vie et d’assurer un avenir meilleur à leurs enfants.

Le célèbre photographe a immortalisé l’occupation de la fazenda Cuiabá (voir photo ci-dessous).

_Cuiabá.jpg_Une des photos de l’occupation Cuiabá par Sebastião Salgado

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s