Les spéculateurs passent avant la santé et l’éducation

C’est juste avant le carnaval que Guido Mantega, le ministre de l’économie brésilien, a annoncé une coupe de 55 milliards de reais (un real vaut environ 0,52 francs suisse) dans le budget fédéral pour l’année 2012.

Les coupes touchent notamment les secteurs suivants: 5,5 milliards de reais dans le secteur de la santé; 1,2 milliards dans le Ministère du développement agraire, responsable pour la réforme agraire; 1,98 milliards dans l’éducation; le ministère des villes, responsable pour le programme d’aide au logement pour les familles à faible revenu, Minha casa, minha vida s’est vu retirer 3,3 milliards, etc.

L’objectif du gouvernement brésilien est de conserver son excédent budgétaire primaire (la différence entre les dépenses et les recettes du gouvernement sur une année, excluant les dépenses pour le paiement de la dette). Cet excédent est actuellement maintenu à 3,1% du PIB – équivalent à 140 milliards de reais.

Ce montant est destiné au paiement de la dette et de ses intérêts en 2012. C’est dans ce but que gouvernement de Dilma Rousseff procède aux coupes budgétaires dans des secteurs, comme la santé et l’éducation, qui manquent déjà cruellement de moyens. Selon l’audit citoyen de la dette, 47,1% de l’ensemble du budget brésilien sera consacré en 2012 au paiement de la dette publique à ses créanciers…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s